Ce sont les produits alimentaires : viande, lait, œufs, ou non-alimentaires : laine, fourrure, cuir ainsi que d’autres produits accessoires comme les excréments pour la fertilisation voire comme combustible. On parle aussi de domestication pour des choses, telles la « domestication secondaire » ou « domestication des produits » (élevage d'animaux en vue d'usages autres que la production de viande : lait, laine, exploitation de leur énergie par la traction et le portage, bât et monte)[2], ou la domestication de paysages, pour exprimer les modifications que les humains leur apportent pour qu'elles correspondent à leurs conceptions utilitaires, morales et philosophiques[3]. Cependant, ces espèces ont été très peu sélectionnées sur des critères d'apprivoisabilité et d'adaptation aux conditions d'élevage, ce qui pose des problèmes sérieux de stress et comportements pathologiques[50]. Ces apprivoisements seraient donc intégrés à une culture basée sur la chasse et non l'élevage, et il y aurait une opposition entre sociétés « apprivoisatrices » et « domesticatrices »[7],[8]. La plupart des sociétés fondées sur la chasse élève des chiens, pour lequel ce schéma a pu être un élément important de la domestication[9]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La liste des espèces domestiques est modulable selon les critères adoptés. En effet, cette relation s'observe toujours chez le chien paria, et on présume qu'elle a été une étape de la domestication du porc. Cependant si ces animaux se montrent à nouveau tout à fait adaptés à la vie sauvage, ils gardent en général leurs caractères d’espèces ou de races domestiquées. Les efforts portent également sur des nouvelles espèces d'élevage, en particulier parmi les poissons. Les expériences sur la domestication de Dmitri Beliaïev sur le renard argenté domestiqué montre que les animaux domestiqués (domestication par sélection génétique en évitant le contact humain) présentent, outre leur docilité, des traits de néoténie[69], une hausse de la sérotonine et une baisse de l'adrénaline, une période de reproduction plus longue[70],[71]. Plusieurs espèces sauvages sans lien avec la chasse font également l’objet d’un élevage de production. La dernière modification de cette page a été faite le 16 novembre 2020 à 22:21. Cette gestion de la faune aquatique peut conduire à une action domesticatoire plus ou moins poussée. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Elle tend en réponse à intégrer des critères plus larges de sélection, comme la facilité de mise-bas en plus de la performance laitière ou de croissance pour les bovins par exemple. À droite, sa version domestiquée, le maïs. Le processus de domestication commence lorsqu'un nombre restreint d'animaux est isolé de l'espèce sauvage. 30 espèces les plus cultivées dans le monde. There was an error retrieving your Wish Lists. Pre-order Books. Le qualificatif domestique du nom vernaculaire ou scientifique de plusieurs espèces correspond à cette acception, ce qui est le cas notamment de la mouche domestique (Musca domestica), de la souris domestique (Mus musculus) sauvage (sa forme blanche est réellement domestiquée), ou du moineau domestique (Passer domesticus), dont l'homme ne contrôle pas les populations, mais qui se sont adaptés à son voisinage. Plusieurs espèces de poissons sont élevées de façon intensive depuis quelques décennies voire quelques années seulement : Parmi les rongeurs, il y a quelques espèces dont l'élevage pour la chair s'est établi ces dernières décennies, avec une volonté délibérée de domestication : l', Plusieurs grands herbivores sont élevés avec un projet de domestication justifié par le fait qu'étant adaptés à leur milieu, ils permettent de mieux l'exploiter que les espèces domestiques classiques : l'éland du Cap (, Il faut noter, parmi les nouvelles domestications, des animaux de compagnie dont la reproduction est facilement maîtrisée, en particulier parmi les rongeurs et qui satisfont en général au critère de familiarité avec l'homme : souris, Les oiseaux de volière et d'agrément donnent lieu au développement en élevage de nombreuses variétés. L'enjeu est de déterminer si on est en présence d'animaux sauvages ou d'élevage, et plus globalement la nature de leurs relations avec les humains. Le sujet est aussi vaste que le nombre d'espèces. Cet élevage controversé pourrait cependant endiguer partiellement le braconnage des tortues de mer, notamment celui de la tortue imbriquée. En Europe, le lièvre a fait l'objet d'un élevage de ce type. Est-ce le fruit de la sélection naturelle ou d’une volonté délibérée des hommes ? This article was originally published in English. Les deux premières espèces, malgré l'ancienneté de leur élevage, ne sont en général pas détachées comme populations de celles de leurs congénères sauvages, et leur reproduction n'est pas entièrement contrôlée. L'homme a aussi modifié directement les plantes par le greffage et maintenant le transgénisme. Une théorie avance que les bonobos pourraient aussi s'être autodomestiqués[72]. Au cours des millénaires, la sélection a rendu beaucoup d’espèces domestiquées très différentes des plantes d'origine. La poule, originaire de régions tropicales est élevée jusqu'au cercle polaire arctique, et le porc, originaire de régions tempérées, est élevé jusqu'en climat équatorial plutôt que d'autres espèces de suidés, originaires de ces climats mais non domestiquées. Les premiers fermiers ont-ils domestiqué les plantes et cherché à les faire évoluer ? Cette pratique est connue en Afrique australe, mais existe ou a existé sur les autres continents : en Amérique du Sud, la vigogne par exemple a fait et fait d'ailleurs encore l’objet de captures annuelles, où les animaux sont tondus et pour partie abattus. Le processus de domestication qui explique ces transformations entre plantes sauvages et cultivées remonte pour l’essentiel aux premiers temps de l’agriculture, c’est-à-dire à l’âge de pierre. Une vision opposée au mouvement de libération animale (en) propose une thèse qui considère que les animaux ont aussi un intérêt à la domestication selon le processus naturel de l'évolution, l'homme les soustrayant aux prédateurs, leurs prodiguant des soins lorsqu'ils sont malades, favorisant leur reproduction[54]. L'élevage a ensuite été intensifié et la forte sélection a abouti à une grande variabilité des races domestiques. La domestication semble avoir induit chez l'espèce humaine elle-même des adaptations comme la faculté à digérer le lait plus élevée dans les populations d'Europe occidentale et d'Afrique par rapport aux populations asiatiques[57]. « The body has to change. Plusieurs espèces étaient les objets d'une tradition de chasse qui a évolué vers un contrôle des populations, et une gestion de population sauvage devenue raisonnée. On note encore d’autres destinations des animaux domestiques comme le spectacle. On observe pour la plupart des espèces domestiques la possibilité de s’affranchir de la tutelle de l’homme, c’est-à-dire de reformer des populations vivant à l’état sauvage. Si les premières espèces domestiquées sont élevées depuis quelques millénaires, ce temps est-il pour autant indispensable à cette évolution ? Les pommes de terre poussent généralement à partir de leurs semblables ou de boutures. Plusieurs espèces de coquillages marins sont l'objet d'un élevage intensif (voir conchyliculture). L’exemple caractéristique en est la laine du mouton qui est un produit de la domestication, la toison de l’ancêtre du mouton n’ayant pas ces caractéristiques. L'éthologie est aussi évoquée concernant la domestication pour discuter des caractères comportementaux qui permettent ou ont permis à une espèce d'être domestiquée. Plusieurs scénarios ont été proposés comme ayant mené à la domestication des espèces animales. La domestication fut une étape cruciale du développement des sociétés humaines car elle s'est faite conjointement avec le développement de l' agriculture et de la sédentarisation. Prime members enjoy FREE Delivery and exclusive access to movies, TV shows, music, Kindle e-books, Twitch Prime, and more. Nous avons ainsi cherché à connaître et à comparer les tailles des grains des plantes sauvages avec ceux des plantes domestiquées. (physiologic changes and evolution of goats into a domesticated animal), Courte synthèse sur l'histoire du mouton, de la domestication à nos jours. Vigne J.-D., 1994. By K. Kris Hirst, Goat busters track domestication. Cette sélection a abouti à l'apparition des premières variétés de lapin au cours du XVIe siècle, qui se distinguaient par leur coloris et leur taille[10]. On trouve ici un tableau des 30 espèces les plus cultivées dans le monde. Dans le cas du lapin, les étapes de la domestication à partir de la simple chasse ont été l'établissement de garennes fermées au Moyen Âge, qui constituaient des sortes de réserves de chasse. After viewing product detail pages, look here to find an easy way to navigate back to pages you are interested in. Contrairement à l'eugénisme qui se projette dans l'avenir et a pour objectif d'améliorer le génome humain par diverses méthodes, la théorie de l'autodomestication avance que l'être humain est déjà le résultat d'une sélection génétique par lui-même sans en être conscient.