Dans la littérature celtique, le mot dragon désigne aussi un chef. By Franco Folini Exceptionnellement, il est fait référence à un dragon maléfique dans le pre… le Phoenix d'or lui fit écho. L'automne venu, il entamera sa descente Yin vers les pronfondeurs liquides pour s'y ressourcer en hibernant jusqu'au prochain cycle. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Ailleurs, il peut désigner l’Univers des sept planètes sacrées. Dans la Tradition chinoise, le Dragon bleu suggère la direction de l’Est. Peinture murale d'un dragon à Chinatown. Leur apparition semble dater des premières civilisations, peut-être même du Paléolithique supérieur. En Chine  le dragon est de bon augure, bienveillant et sage. Si le dragon est faible ou absent, c'est la position de l'homme et les projets de la maison qui seront affaiblis. Sur quelles bases s’appuient-elles ? Voir à l’expression nœuds lunaires que ce point du Sud explique. On peut donner comme synonymes : l’«épanouissement de la Rose mystique»;  l’«expansion de l’Étincelle glorieuse»;  l’«accomplissement de l’Homme triomphant»;  l’«atteinte du Zénith». Il est tout de même assez étrange que ces légendes parlant de dragons soient si persistantes et surtout si universelles. Comme le serpent, il évoque d’abord un courant puissant d’énergie, une grande énergie en action. Un pendragon est un chef suprême. C'est un être magique, très fort physiquement, et qui possède aussi une grande force de caractère qu'il montre par sa sagesse. Nugua (ou Nuwa), déesse à l’origine du monde selon la cosmogonie chinoise, est un être mi-humain, mi-dragon. Le dragon peut posséder des cornes ou des bois de cerf. By OliBac. Il s'en trouve plus de 12 000 représentations dans la cîté interdite. Mais, ses écailles et sa longue queue en font un reptile terrestre. Les origines légendaires de la Chine, Collection l’histoire du Monde N°5 ; éditions Larousse L’année du dragon est une année bénéfique, signe de paix, de richesse et de bonnes récoltes. Ce dernier sauve l’Eglise, personnifiée par la princesse, des démons du paganisme, représenté par le dragon. Les plans du monde se traduisent en chiffre allant de un à neuf. Dans ce contexte, la Tête du Dragon indique le lieu où doit se construire le foyer de l’existence consciente tandis que la Queue du Dragon recouvre toutes les influences du passé dont il faut triompher. 574 à 577. Pour eux, ils représentaient l’inconnu et les plaçaient au milieu des girafes et des éléphants. On peut cependant s’interroger sur l’origine de ces légendes. Il devient Kundalini dans la Tradition hindoue et l’étude du yoga. L’expression Dragons de sagesse voile les Anges de Lumière, de provenance vénusienne, dirigés par Lucifer, aussi appelés les «Seigneurs de la Flamme». Dragon chinois symbole du yang. A ces mots, la Reine Mère se mit en colère : - Taisez-vous, je suis la mère de l'Empereur Céleste de Jade, tous les trésors du ciel m'appartiennent ! Dans la Tradition celtique, le Dragon d’or, transposition du «Dragon igné», sert d’emblème au roi Arthur, subterfuge du Père divin. Editions Atlas 1981, Please disable your adblock and script blockers to view this page. Le Dragon central suggère la constellation de la Balance. Il participe au maintien de l’harmonie. Inspiré de la mythologie grecque, le Dragon noir expose le serpent menaçant qui garde le Jardin des Hespérides et la Grotte au Trésor (centre-racine). Dynastie Ming, 1522-1566. Mangpao. Le Dragon céleste personnifie le Roi ou le Souverain d’origine divine qui, assis sur son trône, crache le feu et engendre la pluie. (Shangai Museum) By Allan Siew Official. On peut constater la présence de dragons sur de nombreuses cartes anciennes mêlées à des animaux bien réels. Le tribut est en général une belle jeune fille. D’apparence animale, humaine ou les deux à la fois, les dragons se transforment en nuage ou en source, vivent dans les cieux ou dans les mers. Coupe en jade. Pour les Occidentaux, le dragon crache du feu, symbole apparenté à l’Enfer. Dans la «Cabale», Celui qui perce le Dragon, c’est Geburah, le Guerrier en armes, le Recteur de la Causalité, le Maître de la planète Mars. Le dragon est un symbole de pouvoir. Enfin, les veines du Dragon illustrent les courants telluriques qui s’entrecroisent dans le sol et déterminent les méridiens subtils de la Terre. (Victoria and Albert Museum, London). Mais d’où viennent donc ces animaux aux pouvoirs surnaturels ? Le dragon vert est l'un des 4 animaux Célestes. D’autres animaux à l’apparence étrange tels les varans ont également pu, à une époque lointaine, terroriser nos ancêtres. Par Bertrand Duhaime le décembre 10, 2015 dans Symboles, LE DRAGON, IMAGE DE LA GRANDE SPIRALE D’ÉNERGIE DE LA CRÉATION…. Tch’eu-lung pour les dragons sans corne. Pour les anciens cartographes, le dragon est presque un animal familier. Lorsque le soufre a changé le mercure en sa propre nature, les deux Dragons soulèvent le héros, l’élevant jusqu’à la Porte du Jardin des Hespérides. Bibliothèque nationale, Paris. Ailleurs, il évoque le dynamisme de la force vitale, aussi appelée le feu sacré. Mais, nos aïeux avaient la fâcheuse habitude de voir des dragons partout. Sa semence, déposée et congelée dans les entrailles de la Terre, devient le jade, pierre précieuse pour les Chinois. Le dragon est omniprésent dans la mythologie chinoise. Ce courant suivant les lignes escarpées des hauteurs où résidait le dragon. En Alchimie, il évoque le Principe fixe. En Astrologie, dans un thème de naissance, l’axe des Dragons relie la «Tête du Dragon» à sa «Queue» conformément aux directions qui vont du Nord au Sud. Mais, il ne peut réussir l’exploit d’arrêter le déluge sans l’aide de dragons aquatiques et d’une tortue. Dans la Tradition saxonne, qui s’est longuement penchée sur ces créatures, le Dragon blanc, qui exprime la couleur livide de la mort, leur sert d’emblème. Les empereurs de Chine s’asseyaient sur un trône sculpté de dragons. Le Dragon hurlant est associé au Diable, ce Monstre intérieur qui est toujours gêné par la pureté d’un état d’être ou la vérité d’une pensée. Certains grands serpents comme le python ont également été qualifiés de dragons jusqu’au 19e siècle. Il évoque son impuissance à dominer ses désirs ou à manifester concrètement ses archétypes. Le fiel du Dragon sert d’opposé au vin, la boisson de vie, associée au Père divin. En Alchimie, le Dragon enflammé évoque le feu et la calcination. Symbole du flux vital, le dragon deviendra à partir de Han, le symbole impérial par excellence. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.